Chargement

Pour comprendre l’intérêt de notre engagement écologique, il suffit de se pencher sur les chiffres transmis par l’association des producteurs de films publicitaires (APFP). Pour l’heure, 60 % des productions sont aujourd’hui délocalisées. Il s’agit d’une catastrophe économique pour la France mais aussi écologique pour la planète. En comprenant le poids de nos travaux sur l’environnement, nous réalisons que des efforts sont à faire. Pour y parvenir, il est nécessaire de travailler de concert. Ensemble, nous pouvons faire évoluer ce secteur.

Stopper la délocalisation des tournages en France

À mon sens, pour un engagement écologique commun, nous devons stopper cette délocalisation. Les producteurs préfèrent bien souvent tourner à l’étranger pour trouver des décors exceptionnels. En ce qui me concerne, je suis convaincu qu’il s’agit avant tout de manques de connaissance sur le patrimoine architectural et naturel de la France. Sans avoir à parcourir des milliers de kilomètres, des endroits d’exception attendent les producteurs.

La Ficam a d’ailleurs créé un comité d’éthique pour étudier les délocalisations dans le monde des productions publicitaires. Son rôle est d’informer les marques qui font ce choix et de leur expliquer que des solutions existent pour réaliser des tournages de qualité en France. En communiquant sur les bonnes conduites à tenir, cet organisme vise un changement des mentalités.

Le site 20 000 lieux permet justement de découvrir une foule d’endroits magnifiques qui se prêtent parfaitement à cet exercice. En cherchant par thème, j’ai pu bénéficier de propositions surprenantes. Je suis convaincu que nous pouvons tous faire le même effort pour valoriser notre beau pays et limiter notre empreinte sur la planète.

Recruter en local

Bien souvent, les tournages ont lieu à l’étranger car la main d’œuvre y est moins chère. La réglementation est également plus souple avec la possibilité de faire travailler les équipes pendant de nombreuses heures dans la journée. Pour commencer, ces habitudes posent un problème éthique. L’équipe doit toujours bénéficier de bonnes conditions de travail lors des tournages. Mais plus important encore, ces modes de fonctionnement ont un lourd impact sur l’environnement.

Aujourd’hui et dans le futur, nous devons avoir un comportement responsable et citoyen. Étant donné que les productions publicitaires ne correspondent qu’à 1,4 % du budget total des grandes marques, les efforts demandés ne semblent pas disproportionnés. Recruter en local pourrait même valoriser leur entreprise. Les consommateurs sont aujourd’hui sensibles à l’engagement écologique. Ce changement pourrait donc porter ses fruits en attirant de nouveaux clients.

Créer de l’engagement écologique dans les équipes

Pour que les équipes suivent le mouvement, il est indispensable de valoriser les efforts réalisés. Lorsque ces bons gestes sont répétés, ils participent à la réduction du bilan carbone des productions publicitaires.

Informer et sensibiliser représentent les premières étapes. Ensuite, nous devons valoriser les gestes simples. Le tri des déchets et le recyclage en font partie. Mais nous pouvons également penser à l’éco-conception des décors, l’éco-conduite et toutes les évolutions qui démontrent aux équipes qu’ils peuvent jouer un rôle réel dans la protection de l’environnement.